Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit
Voile du monde: créations, rencontres, voyages, aventures...
Retour
Qu'est ce qui me reste de toi ?

Qu'est ce qui me reste de toi ?

Si ce n'est qu'une lumière qui brille,

qui se demande où elle va ?

Comme si une étoile pouvait danser dans une rue où matraques et kalachnikovs se battent en duel pour savoir qui régnera en maitre sur le pavé...

Battu de sang, cousu à la main par d'étranges senteurs qui veulent nous faire frémir...

Frémissement devant l'oubli de l'horreur de ces hommes arc boutés à défendre l'honneur d'un pays aux 3 couleurs, unifiés par le cœur de la défense …

Ils n'ont pas compris,

c'est la seule chose à dire à ce moment là!

Quand ils ont tapé avec leur matraque un peuple qui cherche

juste sa liberté de vivre dans ce monde

là...

Frémissement,

doucement,

je n'arrive plus à marcher au milieu des bombes,

je n'arrive plus depuis que j'ai vu la douceur et le regard des enfants,

je n'arrive plus à croire qu'il faut y aller

pour leur montrer qu'on est là, qu'on y croit, qu'on les laissera pas nous insulter...

je remercie ceux qui y ont été...

Je suis restée sage sur ce coup là, j'avais eu ma dose de confrontation avec la sécurité nationale.

Pourtant merci la France quand même d'être là...

Doucement, on a encore plein de belles choses à vivre ensemble... je n'ai que 33 ans...

A vif, il faudrait plonger encore plus loin pour faire monter le surgissement d'une vague qui fera naitre un avenir,

si les murs parlent

que les cris percent la cage

Bataille d'enjeux communs où chacun joue sa pièce !

Ils sont bel et bien là...

vivant

grouillant avec des sourires de fou..

O sacré cœur

mi amor toujours là...

en fait c'est quand on ne sait plus que c'est bon

qu'on peut galoper avec le vent...

Tu veux que je te lise des vers,

des vers inconnus ou

des vers d'ailleurs

D'ailleurs ?

J'irai me jeter dans la neige blanche et fraiche demain...

merci mon dieu j'ai une vie et je suis au chaud.

On a écris partout que la vie est un cadeau alors pourquoi on l'oublie ?

Sans toi mon amour j'erre toujours au détour d'un carrefour.

D'ailleurs j'ai trouvé des bombes...

des bombes de mots jetés au vent

des bombes de lumière qui éclairent

des bombes qui slashent les murs gris de paris un dimanche après midi après une journée de manif.

Trace laissée sur le pavé d'une ville qui étouffe sous la misère des uns,

l'opulence des autres,

La course effrénée pour s'en sortir chaque jour pour un peu mieux, un peu plus, un peu de joie, un peu d'amour...

Si on m'avait pas réveillé je serai encore en train de dormir comme une marmotte à six pieds sous terre

parfois il vaut mieux être écureil dans ce monde là...

Les noisettes à la crème ça me connait par cœur,

je leur cours après pour les croquer goulument sur un pont que j'enjambe,

je les jette à l'eau avec mon sourire et je regarde la rivière partir avec,

et je me demande encore ce qui m'est passé par la tête...

Z'll, janvier 2019, suite de Paris

Textes et photos protégé par le droit d'auteur.

2 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Déambulation poétique

Déambulation poétique

Découverte des trésors de la ville ...

30 juillet 2020
"Qu'est-il arrivé à Yarie Yansané?"

"Qu'est-il arrivé à Yarie Yansané?"

Spectacle qui pourrait changer le cours de l'histoire de nombreuses femmes ...

30 septembre 2019
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus